Je suis un monstre

 
Anonymous1930769, le 3/24/2018
Bonjour à tous,
Je vous écris aujourd'hui parce que je suis un monstre, et que je me déteste.
J'ai eu une relation avec un homme marié, pendant trois mois et demi. Même si cette relation a été très courte, je n'ai jamais autant aimé quiconque, et pour moi il ne pouvait être que "le bon". De son côté c'était a priori pareil, il disait qu'il m'aimait vraiment, qu'on allait vivre ensemble, qu'il allait divorcer, qu'ils en avaient parlé avec sa femme, qu'ils avaient parlé de la garde des enfants, du sort de la maison, etc. Ca faisait d'après lui des mois qu'ils ne se touchaient plus, ne se parlaient plus, ne s'embrassaient plus, et ne dormaient même plus ensemble. Dès notre rencontre j'ai su qu'il était marié (au début je ne savais pas pour les enfants), mais il avait immédiatement dit "mais on est entrain de se séparer".
Par la suite, il disait qu'il n'avait jamais eu autant de complicité avec personne qu'avec moi, etc. C'était le cas pour moi aussi, j'avais l'impression qu'on se comprenait parfaitement, qu'on était fait sur le même moule. Il comprenait jusqu'à mes silences, etc, comme dans les livres. Et c'est ce dont tout le monde rêve, j'imagine.
Entre nous c'était naturel, fluide, je n'ai jamais connu ça avant, et ce fut comme ça dès les premiers instants. On se voyait toutes les semaines, une ou deux fois, on faisait évidemment l'amour à chaque fois, mais c'était tendre, amoureux, ça n'a jamais été "pour le sexe". Parfois il restait la nuit, et c'était tellement bon d'être dans ses bras.
Ces derniers jours j'ai découvert qu'il m'avait menti, tout le temps, sur plein de choses. J'ai accepté de rester à la seule condition qu'il me fasse une copie d'écran des derniers textos échangés avec sa femme pour me prouver qu'ils allaient bien divorcer... et j'ai tout de suite vu que certains textos étaient supprimés. Je lui ai demandé de me dire de quoi il s'agissait, je l'ai supplié en pleurant... Là il m'a expliqué que même si ils étaient censés avoir décidé de vivre dorénavant séparément en fait il lui avait proposé un WE à Disney dans... deux mois.
Là j'ai craqué... je n'arrivais plus à respirer, je pleurais, j'avais envie de vomir et je tremblais de partout. J'ai pris le numéro de sa femme et je l'ai appelée. Elle n'a pas décroché, j'ai laissé un message où je lui dit que je suis la maîtresse de son mari, que ça dure depuis plus de trois mois, qu'il m'a menti constamment et qu'elle a le droit de savoir qu'elle vit avec un connard.
Elle m'a rappelée hier, pour me dire que j'avais brisé sa vie, et qu'elle me le ferait payer. Cela dit elle va probablement le reprendre, elle a dit qu'elle passé l'éponge pour cette fois mais que je n'avais pas intérêt à m'approcher de lui. D'ailleurs elle regarde les relevés d'appels et de textos dorénavant.
Je lui ai menti en lui disant qu'on s'était seulement embrassés, car entre temps il m'a demandé de mentir pour qu'elle ne le quitte pas. J'ai donc eu la même version que lui, pleine de mensonges, une fois de plus.
Je ne me pardonnerai jamais ce que j'ai fait, vraiment. Et même si ça n'a duré que trois mois, je ne sais pas comment je me remettrai de cette histoire. Je sais que ça peut sembler dingue. Je ne mange plus depuis trois jours, je bois seule, je pleure sans arrêt, je ne fais que penser à lui, à son état, au manque.
Evidemment, il ne veut plus me parler, il veut seulement récupérer sa femme, qu'il disait ne plus aimer, et dont il disait qu'elle était méchante avec lui, et qu'elle lui avait fait perdre toute confiance en lui, etc.
D'un côté j'ai accepté de mentir pour lui, parce que je m'en voulais terriblement de ce que j'avais fait, et que je ne voulais pas qu'il aille encore plus mal par ma faute. Et sa femme aussi. Mais en même temps, je l'aime tellement, je n'aurais jamais dû lui faire ça. Je l'aime putain, il me manque tellement.
Je me sens terriblement coupable pour tout ça, et je crois que je me sens encore plus coupable car une partie de cette culpabilité est liée au fait que ça a mis un terme définitif à notre histoire, évidemment, et que je regrette tant, même s'il m'a menti tout le temps, même s'il n'a jamais eu l'intention de quitter sa femme, même si les projets de vivre ensemble etc n'étaient pas réels.
Je sais que parmi vos réponses la plupart auront pour objectif de me juger négativement, de me dire que je suis effectivement un monstre d'avoir fait ça tout ça parce que je me sentais trop mal. Oui, je sais qu'elle est sans doute encore bien plus mal que moi. Par moments j'espère que ça leur permettra de recommencer autrement, et d'être à nouveau heureux. Quitte à être malheureuse toute ma vie, j'espère au moins qu'il sera heureux, après ce que j'ai fait c'est la moindre des choses.
Bref, donnez vous en à coeur joie, je mérite qu'on m'insulte, qu'on me juge pour ce que j'ai fait. Je crois que j'ai besoin de l'entendre, encore une fois. Mes amis essaient de me soutenir, mais la gentillesse ne m'aide pas. Et encore moins les critiques qu'ils formulent à son égard en me disant que c'est lui le connard. Non, je crois que c'est définitivement moi la salope de l'histoire.
Partager
15 messages