Je suis fatiguée

 
Anonymous1669971, le 2/27/2012
Bonjour,
à tous ceux qui prendront la peine de lire ce message.
Je l'ai écrit ce matin sur mon portable mais ne sachant qu'en faire je le transmet ici, à tout hasard :

Je ne supporte plus l'image des couples où tout va bien, je ne supporte plus d'en voir se tenant la main dans la rue, ou s'embrassant tendrement en se disant au revoir.
Mon copain ne veut plus de moi.

Il m'a trompé au tout début de notre relation, il y a à peut près 2 ans et demi, on a essayé de surmonter tout ça, mais depuis je suis devenue jalouse maladive, et grandement déprimée. Je suis suivie par une psychiatre depuis maintenant un peu plus d'un ans car cela ne s'arrangeait pas.
Mon copain m'a dit que je ne montrais que mes mauvais côtés, parce que je prend plus ou moins tout mal dès qu'on me critique, parce que je suis pessimiste, parce que je suis chiante sur des détails, parce que je veux le garder pour moi. Il dit que je ne comprend rien et que je dois comprendre par moi même pour changer, et s'impatiente que je n'y arrive pas.
Il faudrait que je sois optimiste. Mais comment être optimiste ?! Je l'étais avant mais maintenant je ne peux plus, on ne peux pas revenir enarrière.

Il ne me touche plus, je ne l'attire plus, et comme en plus je suis malade et que j'ai mal pendant les rapports c'est même plus la peine qu'il me touche, il ne m'a pas embrassée depuis des mois parce que soit disant mes lèvres sèches et rugueuses le gênent alors qu'au début non, il continue à faire des blagues ou des remarques que je ne supporte pas et râle après parce qu'on s'engueule, parce que je suis possessive ou complexée. Il se comporte avec moi et passe du bon temps avec moi comme si j'étais juste sa meilleure amie, pas comme si nous étions un couple et les choses de couple que je lui demande de faire le font chiermonumentalement.
Il est tout pour moi, je n'ai que lui, je ne pensais pas que j'étais encore à ce point dépendante de lui. Je pensais être arrivé à me détacher de lui mais il est toujours au centre de mon monde, de mon univers. Et ce soir, après un mainte dispute hier soir, ilrompra sûrement. Que faire quand il m'aura abandonnée ?

Niveau maladie et santé, j'en ai plusieurs pas bien lourdes mais quipourrissent mon quotidien et quine partiront qu'à ma mort. Je suis laide et grosse, je me sens "hyper bien" dans ma peau, je suis complexée par ma chaque cm2 de mon corps que je haie.

Côté étude je suis encore en train de me plante, je fais des études qui ne sont pas faites pour moi et qui n'ont aucun débouché, je n'ai pas de perspective d'avenir. J'ai l'impression que j'ai perdu mon temps, et qu'il est trop tard pour changer.

Et niveau amitié, je pensais compter pour certaines personnes et je me rend compte que non, je pensais m'être fait de nouveaux amis et je ne suis que leur bouffon de qui on se moque sans qu'il puisse répondre.

Je n'en peux plus, je voudrais que tout s'arrête. Tout.
Si je ne me suis pas encore suicidée c'est pas lâcheté et parce que j'ai ma famille, mes parents, mes grands parents, ma soeur et mes neveux..... Je ne veux pas leur faire de mal, mais comment pourraient-ils m'aider ? Ils ne peuvent rien faire non plus.

Ma seule joie, ce que je chérie par dessus tout c'est ma chienne, mon amour, mon bébé. Mais elle a 16ans, elle est vieille et ne tardera pas à me quitter également. Je ne sais pas si je le supporterai.

J'ai tout pour être heureuse si je regarde bien, je ne suis pas née dans un si mauvais pays, mes maladies ne sont pas si lourdes que ça, j'ai une famille qui m'aime, j'ai la chance de faire des études que j'ai choisies..... Alors pourquoi je n'arrive pas à être heureuse et optimiste ? Pourquoi je suis si enfermée sur mon pauvre petit malheur. Je me pensais moins égoïste, je medégoûte d'être malheureuse pour si peu.

Je n'en peux plus, je suis à bout, je saoule tout le monde à m'apitoyer sur mon sort et à pas me prendre en main mais avec tout ce qu'il y a je n'y arrive pas, je ne peux pas me prendre en main et changer, je suis trop triste, trop fatiguée de ce que je suis et de la barrière avec ce que je voudrais être. Changer est tellement dur et je suis tellement faible, je n'ai pas la force de changer, je ne m'en sens pas capable, pas toute seule.
Je finirai seule avec mes chiens ^^"

On me dit tout le temps que je parle trop fort, que je radote, que je parle trop.... Mais c'est pour qu'on m'écoute, j'ai besoin qu'on m'écoute. Je saoule trop les gens pour qu'ils veuillent m'écouter.
Je suis anxieuse de nature, j'ai des TOCs et ils me compliquent encore plus la vie, de plus en plus, je n'arrive plus à sortir de chez moi.

Je n'en peux plus de tout ça, je n'arrive pas à changer et autour de moi non plus rien ne change, tout est fermé. Je suis fatiguée et je fatigue les gens.
J'aimerai oublier, tout oublier, et repartir à zéro, loin.
Mais on ne peut pas oublier. Je pourrais plonger dans les médicaments, je remplacerai ma dépendance à mon copain par celle aux médicaments et j'oublierai. Mais à terme je serai toujours la même et ça ne servirai à rien.

Alors que dois-je faire ? Je suis perdue, tellement perdue, tellement fatiguée. J'ai besoin d'aide, d'où qu'elle vienne. Je n'en peux plus.
J'ai écrit ce message pour me soulager mais ça en change rien, j'aimerai l'envoyer à mes "amis", comme un cri à l'aide mais à qui ?
Je saoulerai encore quelqu'un. Et de toute façon, qu'est-ce que la personne à qui je l'enverrai pourrait faire pour moi ? Rien. Alors à quoi bon ?
Je voudrai tellement que quelqu'un lise mon message, veuille m'aider à tout prix mais qui ferai ça pour moi ? Je n'en vaux pas la peine, je suis trop insignifiante. Que je sois là ou pas ne change rien au monde. Et pis qui serai encore victime de mes pleurs ? Je ne veux déranger personne.

Je suis un poids et je suis fatiguée d'en être un, de tout ça.
Je ne supporte pas d'être seule et pourtant je suis si égoïste, je me dégoûte.
Je vais aller pleurer, encore et comme toujours, je vais compenser en mangeant et devenir plus grosse encore, afin depeaufiner encore la "merveilleuse" image que j'ai de moi. C'est un cercle vicieux et sans fin.

J'aimerai m'enfermer dans une bulle, dans un monde où il n'y aurait pas tout ça, mais ça n'existe pas.
Je suis fatiguée de tout ça.

Je suis vraiment désolée d'avoir tant écritet je comprendrais qu'on ne me réponde pas. Je parle trop je suis désolée mais j'avais besoin de le crier quelque part.
Désolée vraiment que ça aitatterriici, vraiment, désolée.
Partager
6 messages