Faire ou être

 
Anonymous289940, le 10/5/2017
Je crois que l'on peut se rendre malade a trop vouloir faire, ou trop peu, et que cela peut même entraîner l'être dans ce tourbillon. Savoir placer le faire à sa juste place - une partie de notre vie mais pas tout, ni rien non plus.
Seulement parfois la vie ne nous offre spontanément rien à faire. Comment on gère cette difficulté constituera la trame de notre vie qui sans "faire" demeurerait trop vide. Mais je crois que le sens de ce que l'on fait demeure essentiel à trouver. Le sens de qui l'on est aussi, bien sûr. Je crois que l'on fait d'abord ce que l'on est. Pourtant si je ne fais rien, je suis quand même quelqu'un...
Partager
aucun message